Vente – le délai de rétractation en France

Ne vous est-il jamais arrivé d’acheter un objet d’une manière si précipitée que vous regrettez votre action tout de suite après ? Lorsqu’on se retrouve dans de telles situations, on est perplexe. On ne sait pas trop quoi faire. Le droit de rétractation est là pour nous venir en aide. Il s’agit une option pour se débarrasser du produit dont on ne voudrait pas garder par erreur. Ranger France, leader de la distribution et de la vente directe, explique.

 

Qu’est-ce que le droit de rétractation

Ranger France explique le délai de rétractation

Qu’est ce que le délai de rétractation

Le droit de rétractation s’applique surtout dans le domaine de la vente. Ranger France explique que c’est un privilège dont le consommateur dispose suite à un engagement de manière hâtive à l’achat d’un produit. Grâce à ce droit, le client peut procéder à l’annulation d’un accord de vente. Toutefois, il y a un délai de rétractation qu’il faut respecter. En un mot, le droit de rétractation est un moyen permettant à un consommateur de revenir sur sa décision. Ce dernier peut suspendre l’achat, retourner le produit et demander un remboursement.

 

Dans quelles circonstances

Le droit de rétractation est valable lorsque les trois cas de figure suivants se présentent :

  • Lors des achats en ligne : de nos jours, acheter un produit sur internet est très courant. En effet, on n’est plus obligé de se rendre dans les magasins. Il suffit d’un simple clic sur le site et c’est dans la poche. Toutefois, c’est au moment de la livraison qu’on se rend compte, la plupart du temps, que ce n’est pas le produit qu’on souhaitait acquérir. Le droit de rétractation peut intervenir à ce moment-là. Sa durée est de 14 jours.

Délai de rétractation

  • Les achats dans le domaine de l’immobilier : en général, une personne qui veut acquérir un appartement ou une maison dispose d’un délai de rétractation de 10 jours. En effet, si le bien immobilier ne correspond pas à leurs attentes, elles peuvent annuler l’achat.
  • Lors d’un prêt bancaire : des fois, il nous arrive de contracter un prêt sous l’effet d’une impulsion. C’est normal. Mais on peut se rétracter et changer d’opinion, et ce même après avoir signé le contrat de l’offre de crédit. On dispose de 14 jours pour cela. S’il s’agit d’un crédit immobilier, la durée est de 10 jours.

 

Comment opérer une rétractation

Ranger France, comment opérer une rétractation

Comment opérer une rétractation

La première chose à faire lorsqu’on veut se rétracter est d’envoyer une lettre recommandée au magasin ou à la banque. Dans cette dernière, on doit expliquer, la plus claire possible, la raison qui nous pousse à nous rétracter. Néanmoins, si vous n’êtes pas au courant du fait que vous pouvez vous rétracter, le délai serait illimité.

La deuxième chose qu’il faudrait savoir en cas de rétractation est le délai dont on dispose pour effectuer cet acte. Cela dépend du produit et de la situation, précise Ranger France, leader de la vente directe. À noter que lorsque l’achat a été effectué dans un magasin, on n’a plus le droit de se rétracter. On ne peut espérer, de ce fait, aucun remboursement. Certains magasins peuvent faire des exceptions concernant les produits présentant des vices. Dans ces cas-là, le consommateur a le droit de se rétracter, mais en mettant en avant la garantie de conformité. Une attente entre les deux parties serait la bienvenue. Bon nombre de magasins permettent aux clients de faire des échanges ou demander des remboursements. Mais cela doit se faire selon des conditions bien définies.

Enfin, il faut savoir que le consommateur a le droit d’être remboursé lorsqu’il opère une rétractation dans les délais imposés.

Un proverbe dit « les clients sont rois ». En effet, les vendeurs doivent tout faire pour que les clients soient satisfaits des produits et des services qui leur sont offerts. Toutefois, certains consommateurs procèdent encore à une rétractation lorsque ces derniers ne correspondent pas à leurs attentes. Cette rétractation se fait dans un délai bien défini et dont le client doit tenir compte.